Que soigner par l'hypnose ?

Champs d'application de l'hypnose

Le champ d'application le plus évident pour l'hypnose est celui des manifestations qui ont pour origine un lien inconscient. Ainsi, pourra-t-on traiter toutes formes d'angoisses, de phobies, d'addictions et divers troubles obsessionnels. La boulimie, l'anorexie, le manque de confiance en soi, la dépression, les tendances suicidaires, l'amnésie, le bégaiement, l'insomnie, la névrose post-traumatique et le traumatisme (deuil, séparation, accident) rentrent dans son périmètre d'intervention. Quant aux dysfonctionnements physiques, si certains troubles ont été répertoriés comme étant guérissables par l'hypnose, il faut rappeler qu'en France il est interdit de les soigner de cette façon, contrairement à d'autres pays comme les Etats-Unis où la loi est plus permissive.

Citons cependant quelques uns de ces troubles physiques : trouble du rythme cardiaque, l'hypertension artérielle, l'asthme, les ulcères, les migraines, l'obésité, l'énurésie, les maladies de peau, les problèmes sexuels. La préparation préopératoire, la lutte contre la douleur dans le cas de maladies lourdes (cancer brûlures graves...) et le soutien durant le traitement de certaines maladies graves sont aussi cités dans son champ d'intervention.

Enfin, l'hypnose pourrait également être utilisée dans le but d'améliorer les performances mentales (concentration, mémoire), dans le cadre d'une préparation à un examen par exemple mais aussi en « coaching » de sportifs de haut niveau ou de professionnels de la communication désireux d'augmenter leurs performances et de gérer leur stress.

Les mécanismes de l'hypnose

Si les mécanismes d'action ne sont pas toujours expliqués à 100%, et beaucoup de scientifiques mentionnent l'effet placebo, certaines hypothèses peuvent tenter d'expliquer l'efficacité de l'hypnose. Dans le cas de la disparition ou atténuation des douleurs il est à noter que pendant l'état hypnotique la production d'endorphines, hormone agissant comme un antalgique naturel, est à son maximum. Dans le cas du stress l'hypnose, proche de la relaxation, diminue rapidement son impact et on peut penser que l'état hypnotique peut permettre de trouver le seuil adéquat de stimulation/excitation du « bon stress » afin que celui-ci retrouve son utilité.

Partager

>> Arrêter de fumer
>> Hypnothérapeute


Liens utiles